Page 11 - Magazine Quintessence N°5
P. 11

Devant l'insistance de sa mère Georges Izambard le raccom- pagne en train à Charleville trois semaines après son arrivée Peine perdue Il Il fugue à à nouveau Il Il cherche à à rejoindre son professeur à à Bruxelles puis revient à à Douai où il débarque en en octobre à la surprise de tous Une fois encore Madame Rim- baud intervient et et le le fait rapatrier par les gendarmes cette fois Il n'aura donc passé que six semaines à Douai Mais ses deux séjours vont avoir beaucoup plus d'importance qu'il n'y paraît At the the insistence of his mother Georges Izambard escorted him back to Charleville by train three weeks after he arrived But he was was wasting his time because Rimbaud ran away again He sought to join his teacher in in in Brussels then returned to to Douai where he he arrived in in October taking everyone by surprise Once again his mother intervened and had him brought back home this time by gendarmes He spent only six weeks in Douai but the two stays would have much more significance than first appeared " Je m’en allais les poings dans mes poches crevées mon paletot aussi devenait idéal " LES CAHIERS DE DE DE DOUAI LE LE LE TRÉSOR INCROYABLE DE DE DE DEMENY
LES CAHIERS DE DE DOUAI DEMENY’S INCREDIBLE TREASURE
Douai est est un point de de bascule L'adolescent ne s'est pas seulement échappé de de Charleville et de de d sa mère il il il s'est échappé de de d l'enfance Il apprend la la débrouillardise la la la désobéissance il il apprend apprend la la la dureté d de l'errance il il apprend apprend la la la liberté Il veut tout et et prend tout : être être au au chaud dorloté être être quelques jours garde national volontaire sur les remparts se s promener "canne au vent" dans la la vallée de la la Sensée et même être chroniqueur un un soir pour une gazette locale Il veut surtout être reconnu et et publié Et il pense qu'un homme ici va l'aider : Paul Demeny ami de de Georges Izambard Douai was a a a a a a a tipping point for Rimbaud The teenager not only escaped from Charle- ville and his his mother he he left behind his his childhood He learned resourcefulness disobe- dience the hardship of being a a a a a a a a a vagrant and and he he learned freedom He wanted it all and and he he took it it all: to to to be warm and pampered to to to spend a a a a a a few days volunteering with the national guard on on the the ramparts to walk around with an airgun in the the Sensée valley and even even be be a a a a a a a a columnist one evening for a a a a a a a a local newspaper He wanted above all to be be recognised and published And he he he he he believed there there was a a a a man out there there who could help him: Paul Demeny a a a a friend of Georges Izambard QUINTESSENCE | | N°5 | | 11
©Ma Bohême - Manuscrit Rimbaud UNE UNE VILLE UNE UNE HISTOIRE | A A A CITY AND A A A HISTORY































































































   9   10   11   12   13