Page 43 - Demo
P. 43

                 Et pour cause ! Elles sont les vestiges d’une époque où il était interdit de se dévêtir sur la plage. C’est dès 1830 que les plus aisés avaient donc des cabines roulantes, tirées par des chevaux, pour se changer et se baigner sans être vus. Puis à la Belle Epoque, la réglementation s’assouplit et les cabines sont repoussées au bord de la digue, hors d’at- teinte de la marée haute. Ces petites cabanes en bois cris- tallisent l’enthousiasme des premiers congés payés, l’essor des stations balnéaires, la simplicité et pourtant le luxe de pouvoir stocker son matériel de plage : seaux, matelas, parasols et serviettes sont désormais à portée de main.
 QUINTESSENCE | N°6 | 43
Le Touquet ©Arnaud Grémont /Laurent De Michiel
DÉCOUVERTES | OUR TIPS































































































   41   42   43   44   45