Page 53 - Magazine Quintessence N°07
P. 53

DE LA LA VILLE VILLE BASSE À LA LA VILLE VILLE HAUTE :
ON
PREND LES "GRIMPETTES"
Il faudra franchir une bonne centaine de de d de mètres de de d de dénivelé pour passer de de d de la partie basse de de la la ville aux hauteurs de de la la cité médiévale Une belle montée qui avoisine les 30 % à certains endroits Et pour dire combien c'est raide même les fruits et légumes avaient leur propre téléphérique autrefois ! Partons à pied en en empruntant les fameuses "grimpettes" ces quarante kilomètres de sentiers et et d'escaliers pentus qui courent sur les flancs de fla la vieille ville En quelques pas sans crier gare nous sommes au cœur d'une nature boisée par endroit même infranchissable Elle a a a a a a a pris sa sa revanche sur les jardins maraîchers les les vergers et les les vignes qui couvraient jadis le le le coteau C'est un d'un des visages pittoresques de de Laon :
ces ces immenses espaces nature comme la Cuve Saint-Vincent enchâssés aujourd'hui entre faubourgs et remparts La Porte d’Ardon et sa ceinture de remparts L'autre option pour arriver à la vieille ville sans prendre sa sa voiture :
attaquer bravement l'interminable escalier municipal (1857) et ses 276 marches qui mènent directement de la la la gare au au plateau De l'avenue Gambetta la la la vue plongeante est vertigineuse QUINTESSENCE | | N°7 | | 53
©Anne-Sophie Flament
DÉCOUVERTE 



























































































   51   52   53   54   55