Page 61 - Magazine Quintessence N°07
P. 61

LA FINE FLEUR DU SEL D’avril à à octobre à à marée basse et avec une autorisation officielle Xavier va pomper de l’eau qu’il achemine chez lui dans un petit village de l’arrière-pays-côtier Après filtrage pour enlever les impuretés s’ensuit un processus de rem- plissage et et d’évaporation dont lui seul connaît le secret QUINTESSENCE | | N°7 | | 61
Depuis longtemps il s’intéresse au sel : « J’en faisais dans mon jardin à Calais » s’amuse celui qui a à a a a a a a roulé sa bosse dans le monde entier Son expertise en en en acheminement de de l’eau lui permet de de réussir le pari de de faire du sel à Perpignan et et à à Saint-Tropez Point de marais salants là-bas pas plus que sur le littoral du Pas-de-Calais plus connu pour la la pêche que pour la saliculture ! Ils sont bien plus répandus dans des zones de production traditionnelles telles à Aigues-Mortes ou ou en en en Guérande Alors comment fait-il ? Il a a a tout simplement (facile à dire) recréé en en bassins le le le lent processus d’évapora- tion qui fait naître le sel ©Xavier Helsmoortel DÉCOUVERTE

































































































   59   60   61   62   63